Fb. In. Tw. Be.

Les 10 pires humoristes au Québec.

Évidemment, ce classement n’a rien de scientifique, c’est un peu comme quand Jean-Marc Léger fait des sondages, c’est davantage une opinion qu’une vraie liste. Au Québec, on a possiblement le plus grand nombre d’humoristes par habitant. J’imagine que c’est dû au fait que tout va bien qu’on a tant besoin de rire ici? Not.

Sachez que je ne connais personnellement aucun de ces humoristes. Je ne suis qu’un spectacteur qui pense rendre service à ces individus qui pensaient faire le métier de faire rire, mais qui ont juste manqué leur coup, selon moi.

10- Alex Perron

Ben oui, je crois qu’il est bien humoriste, mais je ne suis même pas certain. C’est quand même un bel exemple de quelqu’un qui s’est recyclé en d’autre chose mais on ne sait pas trop en quoi. Fait-il des shows encore? Fait-il un podcast? Finalement, j’essaie de me rappeller quelque chose qu’il aurait dit et qui m’aurait fait rire, mais je n’y arrive juste pas.

Emploi futur: Service à l’auto du Harvey’s à Brossard

9- Philippe Bond

On sent qu’il travaille très fort. Il est comme le Charles Hudon des humoristes. C’est le plus drôle autour de la machine à café, mais son “stage” ne doit pas dépasser l’environnement de Keurig.

Emploi futur: 3e back-up sur Véronique et les Fantastiques.

8- Arnaud Soly

Si je vous dis que c’est le gars qui joue de la flûte avec son nez? Oui oui c’est lui, puis il n’a pas vraiment rien fait d’autre de mieux, ou pire.

Emploi futur: Prof de flûte à la polyvalente de St-Hyacinthe.

7- Fred Savard

Imaginez que vous sortez d’une journée de travail à votre job (que vous n’aimez pas) et que vous voulez vous changer les idées en vous présentant à un spectacle d’humour, puis que l’humoriste ne fait qu’essayer de vous faire la morale en vous poussant ses idées politiques et ses convictions pendant tout le long de sa trop longue prestation. Que ces idées vous ressemblent ou non, avouez que ce serait insuportable, non? Croyez-moi, il est insuportable!

Emploi futur: Animateur de foule à La Soirée est encore Jeune.

6- Peter MacLeod

Il a misé beaucoup sur des textes à propos des relations hommes-femmes en début de carrière, je pense juste que quand ce sujet est devenu moins à la mode, qu’il ne savait plus de quoi parler. Je lui donne sa qualité de raconteur, ça passe bien à la radio de Montréal dans des micros de 3 minutes, pas dans un show de 90 minutes sans entracte.

Emploi futur: Travailleur humanitaire en Afrique.

5- Olivier Niquet

Une des trois roues de l’émission La Soirée est (encore) Jeune, une autre émission de Radio-Canada qui mèle variétés et agenda politique. La recette commence franchement à être épuisée d’ailleurs. Olivier Niquet est celui des trois qui s’amuse à découper de façon hebdomadaire des propos énoncés dans les médias québécois qui sont contraires à ses convictions, dans le but de faire mal paraître les communicateurs de ces médias pour ensuite passer ses propres convictions politiques en les rediffusant pour les ridiculiser. Comme ça il n’est jamais obligé de se commettre directement. Brillant mais un peu jaune. Dans une armée, il laisserait possiblement son collègue agonir au sol pour sauver son propre cul face à l’ennemi, un kilomètre derrière, mon guess.

Emploi futur: Délateur pour la police de Laval.

4- Léa Stréliski

Je sais, vous ne la connaissez pas, elle se dit pourtant vraiment humoriste! Je l’ai entendu quelques fois à la radio. Je suis pourtant un bon public je pense, mais elle ne m’a jamais fait rire, pas une fois. C’est la seule personne de ce top 10 qui n’a jamais réussi à me faire rire une seule fois, même Arno Soly a quand même réussi à me faire rire une fois avec sa flute dans le nez.

Emploi futur: Caissière au Valentine de Valleyfield.

3- Stéphane Fallu

Vous savez quoi? Il a l’air du meilleur gars du monde, en plus il aime les animaux. On ne peut pas détester quelqu’un qui aime tant les animaux. Mais il est pas drôle, mais pas pantoute, sauf qu’il est persévérant comme le p’tit gros qui pense avoir “vraiment” une chance avec MariPier Morin.

Emploi futur: SPCA

2- Louis T.

Je vais lui donner une certaine résilience, il essaie très fort. Mais il est juste très limité en talent. Lui aussi essai constamment de vous faire la leçon dans ses moments qu’il ose appeler de l’humour. Ses textes sont mauvais, sa livraison est chambranlante, son débit est aléatoire. Sa carrière tient à un fil accroché à Radio-Canada qui l’ont pris un peu en pitié. Que lui dire de plus? Lâche pas?

Emploi futur: Professeur à l’école de l’humour.

1- Guillaume Wagner

C’est un gars qui vient de Québec et qui semble avoir beaucoup été influencé plus jeune par la radio plus acide qui se fait dans cette région. Puis, en déménageant à Montréal, il a décidé par opportunisme de faire carrière en vomissant un peu partout sur ce qui l’avait un jour possiblement beaucoup influencé. Ça lui a ouvert des portes, il est donc devenu le chien de garde un peu malhabile de la gauche extrême. Il s’amuse probalement à voir la province paralysée présentement à cause d’un virus invisible ce qui comble un désir inavoué de décroissance prôné par sa nouvelle gang. Son parcours est classique de quelqu’un d’un peu instable. Si au moins il était drôle. C’est le plus grand crieur publique à être incapable de faire passer son message.

Emploi futur: Animateur du matin à Ici Première ou G.O. à Radio X

Post tags:
Post a Comment