Fb. In. Tw. Be.

Aidons nos journalistes

Lors du dernier point de presse du gouvernement, mardi le 29 avril, le ministre de l’Économie, M. Pierre Fitzgibbon était présent pour répondre aux questions des journalistes.

Or, ces derniers n’ont pas réussi à lui poser une seule question intelligente sur l’économie. Certes, il y aura eu la question sur les campings qui touchait un peu à l’économie, mais franchement, c’était beaucoup trop pointilleux, et on sentait plus que le journaliste regardait ses plans de vacances pour l’été.

Il y aura aussi Alain Laforest qui pourrait prétendre avoir posé une question de chiffres, qui selon lui était une question économique. Le seul problème, c’est que le ministre Fitzgibbon s’occupe de l’Économie, pas des Finances. Comme je lui ai répondu, on lui décerne la meilleure note de la journée, un C- contrairement au F que recevront tous les autres journalistes.

Chronique de Ian Sénéchal reliées au même sujet sur Radio X.

Bref, voici quelques questions qui auraient pu être posées par nos journalistes hier, on va essayer de les aider.

  • Aux États-Unis, on parle d’une contraction économique dans le deuxième trimestre qui pourrait atteindre 20%. Est-ce que l’on prévoit ce genre de contraction au Québec également?
  • Vous parlez de 1,2 million de chômeurs estimés au Québec. Si tout se passe bien, est-ce que l’on peut penser qu’ils retrouveront tous un emploi d’ici la fin de 2020 ?
  • Prévoit-on des amendes et des inspections en milieu de travail en lien avec les directives de la santé publique? Si oui, quelle branche du gouvernement va les mener?
  • Dans le contexte où le taux de chômage sera élevé pour les prochains mois, pourquoi gardez-vous les commerces fermés le dimanche?
  • Dans le contexte d’un taux de chômage élevé et d’une profitabilité en baisse chez nos PME, pourquoi avez-vous haussé le salaire minimum de près de 5%?
  • Plusieurs entreprises sont difficiles à classifier, où peuvent-elles se renseigner pour savoir s’ils peuvent rouvrir ou non afin de ne pas s’exposer à des amendes?
  • Pourquoi ne permet-on pas à des entreprises de service proactives qui remplissent déjà plusieurs normes sanitaires d’ouvrir leur porte suite à un formulaire ou un questionnaire en ligne?
  • Est-ce que la libre circulation entre les régions nuit plus à l’économie qu’elle n’aide à stopper la propagation du virus ?
  • Que doit faire un employeur si un employé refuse de rentrer au travail pour continuer à recevoir la PCU? Même question pour les étudiants. Peut-il le renvoyer selon les normes du travail?
  • Pourquoi ne pas laisser les entreprises manufacturières décider elles-mêmes le nombre d’employés qu’elles peuvent utiliser pour respecter la règle du 2 mètres?
  • Dans le meilleur des scénarios, vers quelle date les restaurateurs peuvent-ils espérer reprendre du service? Sous quelles conditions?
  • Est-ce que les gens qui ont peur de rentrer travailler mettent leur emploi en péril s’ils ne rentrent pas?
  • Est-ce que certaines de nos grandes entreprises, nos fleurons, sont présentement en graves difficultés financières ? Est-ce que le gouvernement va intervenir avec une forme de « bailout »?
  • Est-ce que les petites entreprises auront bientôt accès à des facilités pour des tests de dépistage auprès de leurs employés?
  • Est-ce que les employeurs pourraient exiger des certificats de tests négatifs dans certains milieux critiques comme les maisons de retraite?
Comments
  • Yves Fortier

    J’aimerais que tu poses toutes ces questions à la classe politique. Les réponses seraient souvent très imprécises ou détournées de façon à ne rien répondre.

    April 29, 2020
Post a Comment