Fb. In. Tw. Be.

Noël au camp version Legault

Chaque année à Noël les Québécois revisitent les vieux classiques en musique et celui de Tex Lecors en fait partie. Depuis 1967, cette pièce sous forme d’un conte rappelle la solitude des travailleurs forestiers, cloîtrés dans leurs cabanes pour l’hivers. Au temps où la technologie n’existait pas, les ouvriers n’avaient que quelques photos, la radio et de l’alcool pour les aider à survivre moralement.

C’est bien pour dire, on a beau pus être des enfants, pis être capable de faire face à la vie, en ce moment j’ai comme des boules dans la gorge, pis si c’était pas de ce maudit orgueil, j’cré ben que je braillerais”. – T. Lecors

L’équipe gouvernementale, le premier ministre Legault en tête ont envoyé au camp les Québécois pour le temps des fêtes. Encore et encore des dures labeurs pour ceux qui doivent travailler, en particulier en santé et de l’abandon pour les autres jusqu’au printemps.

Réaction de Jeff Fillion et son équipe à l’annulation des rassemblelments de Noël.

Post tags:
Post a Comment