Fb. In. Tw. Be.

Le Déclin de l’Empire Québécois

La dernière fois que vous êtes allés au cinéma, vous avez sûrement eu envie de manger du popcorn, c’est normal, il est impossible de reproduire à la maison la saveur du maïs soufflé des machines commerciales. Malgré le prix élevé, c’est une façon de se faire plaisir même avec le plus petit format, arrosé de beurre, à la blague on peut dire qu’il y en a presque assez pour nourrir la famille.

Le gouvernement Caquiste a pris la décision de jeter du lest et de permettre aux salles de cinémas d’accueillir les cinéphiles au grand plaisir des propriétaires. Comme le diable est dans les détails, les politiciens avaient oubliés de dire que les concessions de nourriture devaient rester fermées et que les clients n’auront le choix que de se croiser les mains avec le masque au visage pour la durée du film.

La nouvelle a fait le tour de la province aussi rapidement que faire “popper” le maïs, la décision a été ridiculisée partout et le ministre de la santé est arrivé à la rescousse pour se ridiculiser lui-même .Le “popcorngate” devrait se régler d’ici deux semaines. Christian Dubé se dit sensible aux conseils de la santé publique et il veut trouver des “aménagements”. Si le plus haut placé au ministère de la santé prend deux semaines pour s’occuper du popcorn au cinoche, imaginez le bordel dans le reste. Pauvre ministre!

Comments
  • Daniel St-Hilaire

    Les priorités sont à la bonne place!

    February 18, 2021
  • Comme disait Adrien Pouliot en juin passé, le ministre est comme le prof dans la DeLorean ds back to the future, trop de pitons et controles et voyants lumineux a verifier, on est tout mêlé dans notre infrastructure obèse.

    February 23, 2021
Post a Comment