Fb. In. Tw. Be.

Les Gros et la Covid: L’éléphant dans la pièce.

Le virus Covid-19 peut frapper chacun d’entre vous, mais n’a pas d’effets catastrophiques chez tout le monde. Parmi les maladies prédisposantes qui rendent une personne plus vulnérable à une attaque virale, il y a l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et l’obésité. Les données sont très claires pour les personnes âgés de moins de 60 ans; si vous êtes obèse vous avez beaucoup plus de risques d’être hospitalisé et tristement plus de probabilité de l’être aux soins intensifs.

Depuis le début, Obesity Canada a plaidé pour le fait de prendre en considération les besoins des personnes vivant avec l’obésité dans les réponses à la Covid-19. L’accumulation de graisse dans la cavité abdominale diminue la capacité des poumons à faire les échanges gazeux et le mouvement du diaphragme est réduit, il y a donc un aspect mécanique avec l’obésité et la Covid. L’autre aspect est biochimique, quand vous êtes en surcharge pondérale, vous êtes en inflammation chronique du tissu adipeux et ça c’est un problème majeur.

L’Organisation mondiale de la santé a dit il y a quelques années que l’obésité sera au 21e siècle ce que le tabac a été au 20e siècle. Le lien entre les grosses personnes et les problèmes complexes pour les sauver de la mort sont rarement discuté publiquement. Jeff Fillion et Dominic Maurais en parlent ici…

Post a Comment