Fb. In. Tw. Be.

Le gel anti-Covid qui rend stérile!

Les gels antibactériens aussi surnommés hydroalcooliques ont fait leur apparition au début des années 70, mais leur popularité a pris son départ lorsque la crainte de pandémie de grippe H1N1 a fait surface en 2009. On le sait, se laver les mains est l’un des moyens les plus simples et efficaces de prévenir la COVID-19.

L’Organisation mondiale de la santé a publié à l’époque un guide de production de gel maison fiable. Il est difficile de le reproduire chez soi, notamment en raison de l’utilisation de certains produits. Au final, la solution la plus simple reste d’opter pour un savon normal. Les chirurgiens, avant d’entrer dans une salle d’opération utilisent du savon, ils utilisent rarement un gel. Ils font plutôt un lavage prolongé avec du savon avec un très bon rinçage.

L’efficacité des gels désinfectants peut différer selon le produit. Toutefois, il est juste d’affirmer que plusieurs permettent d’éliminer plus de 99 % des microbes susceptibles de causer les infections respiratoires courantes, comme le rhume. L’usage des gels antiseptiques prévient la contamination des mains, mais n’empêche pas immanquablement les infections virales ou bactériennes. À part l’alcool qui a un effet desséchant et altère le film hydrolipidique naturel de la peau, qu’elle est la toxicité de certains produits? La firme Américaine Valisure spécialisée dans l’analyse des produits et étiquettes a remis une étude à la “Food and Drug Administration” FDA qui porte à réfléchir. À l’avenir nous devrions être plus sélectif dans nos achats.

Post a Comment