Fb. In. Tw. Be.

Le Québec veut son émoji (en pleine pandémie!)

Une histoire sans mots” est réellement une histoire sans mots. C’est le titre d’un livre qui à partir de pictogrammes on suit heure par heure la journée de quelqu’un. Le livre de l’auteur Xi Bing est écrit seulement à partir d’émojis, aucune lettre de l’alphabet, seulement une suite de petites images, c’est vraiment particulier.

On en voit partout, tout le temps. Que ce soit pour alimenter un message, exprimer son opinion ou agrémenter nos storys sur les réseaux sociaux, nous utilisons des emojis en permanence. Le Consortium Unicode chargé de la création des émojis a ajouté 217 nouveaux pictogrammes en 2021 dont une femme à barbe, un coeur en feu et le drapeau de la fierté transgenre avec les bandes bleues pâles symbolisent les bébés de sexe masculin, les bandes roses représentent les bébés de sexe féminin et la bande centrale blanche pour les personnes non binaires.

Si les pays ont leurs drapeaux officiels, le Québec fait bande à part, le fleurdelisé n’est pas encore disponible. Une motion déposée au salon bleu de l’assemblée nationale demande au gouvernement d’interpeller dans les plus brefs délai le consortium afin d’ajouter l’émoji drapeau québécois à la liste actuelle. L’Écosse à déjà son drapeau même si il n’est pas un pays, pourquoi pas le Québec aux dires des parlementaires.

En période de post-pandémie, les politiciens annoncent leurs priorités…

Post a Comment